#

 
 
 
  

Art Rock

Art Rock

du 02 au 04 Juin 2017

Pluridisciplinaire - Musiques, danses, spectacles...

34° Edition - Créé en 1983

12 rue Poulain Corbion Saint-Brieuc - Bretagne - Côtes-D'Armor (22)

Le site officiel : www.artrock.org

 


Line-up



Naive New Beaters, The Kills, Cassius, Octave Noire, Roméo Elvis, Coely, Sløtface, Las Aves, La Poison, Dominic Sonic et bien d'autres !

Présentation



Le festival Art Rock vous retrouve du 02 au 04 Juin pour sa 34 ème édition !

n.c

Organisateur du festival


Association Wild Rose
12 rue Poulain Corbion - BP 4637
22046 Saint-Brieuc
France
 

Tel : 02 96 68 46 23
Fax : 02 96 68 46 24
Email : info@artrock.org


Boutique :


Plus d'info sur Pro Festivals
Retrouvez plus d'informations sur le festival Art Rock  sur www.pro-festivals.com le portail dédié aux professionnels des festivals.


Le vendredi 2 juin :

Les festivités s’ouvriront le vendredi 2 juin avec un plateau cinq étoiles : les Naive New Beaters et leur electropop survitaminée suivit du rock psyché de Jagwar Ma et de la surf-wave des déjantés de La Femme. Les rockeurs fougueux The Kills viendront ensuite fêter leurs 15 ans de carrière tandis que le duo electro Cassius présentera son nouveau live pour un final explosif !

Vendredi, c'est aussi : Octave Noire, Roméo Elvis, Coely, Sløtface, Las Aves, La Poison, Dominic Sonic, etc.

Le samedi 3 juin :

Le samedi, c’est le rockeur Bombino qui ouvrira la soirée avec ses sonorités chaudes et électriques. Il sera suivi de Ibibio Sound Machine, le merveilleux groupe anglo-nigérian entre world, electro et funk. Ils laisseront la place à Julien Doré qui, pour son premier passage à Art Rock, charmera le public. Deluxe nous offrira ensuite un show groovy et survolté. Enfin, Acid Arab présentera son nouveau live électro-oriental pour un voyage au-delà des frontières.

Samedi, c'est aussi : Cléa Vincent, Paradis, Clément Bazin, The Big Moon, Parcels, Last Train, Marvin Jouno, etc.

Le dimanche 4 juin :

On commencera la soirée avec Abra, la nouvelle star de la scène R’n’B américaine. Puis Thomas Azier nous emmènera dans son univers pop-électro et rêveur. Les cinq Texans psychédéliques de The Blacks Angels lui succèderont. Neuf ans après son passage à Art Rock, le quatuor Metronomy présentera ses derniers titres (à paraître courant 2017) et un nouveau live, signant ainsi un vrai retour en force ! Pour terminer cette belle soirée, les Londoniens d’Archive viendront dérouler un show audiovisuel spectaculaire...

Dimanche, c'est aussi : KillASon, Baloji, Agar Agar, Radio Elvis, Bertrand Belin, Nova Twins, Shame, No Zu, etc.

Hebergement



Camping à proximité.

Transport



Pensez au covoiturage.

Partir en Covoiturage


Accès Parking à proximité.





Renseignements :  Merchandising :
Tote bags, affiches, t-shirts, sweats, badges... Retrouvez la collection Art Rock 2017 aux deux stands du festival :
– Grande Scène du festival, ouvert aux heures de concerts.
– Village, place de la résistance : vendredi 16h/00h, samedi 12h/00h, dimanche 12h/00h.

Pour la pose de vos bracelets, rendez vous à la tente Billetterie au Village du festival, place de la Résistance.

Pour votre confort, nous vous conseillons de faire poser votre bracelet (forfait Festival, forfait Grande Scène, forfait Journée) à la tente Billetterie dès que possible afin d’éviter un temps d’attente trop important à l’ouverture des portes.

Heures d’ouverture de la Billetterie :
Jeudi : 14h > 20h
Vendredi : 10h > 2h
Samedi : 10h > 2h
Dimanche : 10h > 2h

Heures d’ouverture pour la Pose des bracelets :
Jeudi : 12h30 > 19h30
Vendredi : 10h > 23h
Samedi : 10h > 22h
Dimanche : 10h > 20h


Tarifs Rendez-vous sur www.artrock.org/billetterie/ pour réserver vos billets !

Location/Points de vente

Points de ventes habituels.



 

Plus de news »

Vous avez une info, une actualité ou même une rumeur sur ce festival ?

Participez dès maintenant au Guide des Festivals en soumettant à notre rédaction une news. Pour cela envoyez l'info à contact[@]leguidedesfestivals.com

Art Rock nous gratifie d'un bel atermoie !

Art Rock

Art Rock nous gratifie d'un bel atermoie !
[ 2017-06-15 ]
Pluridisciplinaire
Bretagne - Côtes-D'Armor (22)
France

 [2017-06-15] Source : Art Rock  
Plus de news »

Vous avez une vidéos sur ce festival ?

Participez dès maintenant au Guide des Festivals en soumettant à notre rédaction une vidéos. Pour cela envoyez l'info à contact[@]leguidedesfestivals.com

L'heure du bilan pour l'édition 2017 d'Art Rock

L'heure du bilan pour l'édition 2017 d'Art Rock

A l'heure du bilan, une seule question se pose depuis maintenant 34 ans : par où commencer ? Art Rock s'est donné pour mission d'offrir, chaque année, une programmation riche, éclectique, foisonnante, pensée comme un labyrinthe des merveilles où le public serait invité à se perdre pour mieux tomber, à chaque virage, sur une belle découverte. Pari réussi encore cette année !

Il n'y avait qu'à se laisser transporter par les sculptures de feu de la Compagnie Carabosse installées au Parc des Promenades pour s'en convaincre. Là, dans les allées boisées, des installations enflammées respiraient une poésie d'une douceur rare, comme si Mad Max rencontrait Rimbaud à minuit dans le jardin du bien et du mal.

Il y eut donc le feu, ici débarrassé de toute agressivité pour se faire chaleureux, intime, parfumé. Il y eut aussi l'eau, la terre, l'air et le pixel, le cinquième élément d'Art Rock, tous rassemblés dans une exposition, Fantastic Elements, au musée de la ville de Saint-Brieuc. Un dialogue précieux entre des oeuvres-phares d'arts numériques: Three Women de Bill Viola et son utilisation de l'eau comme symbole du passage entre deux mondes; ou encore Allemagne de Julius Popp, où l'eau se fait rideau pour dérouler une cascade de mots. Notons également la double présence du canadien Don Ritter, avec un mapping d'eau et un mapping de feu pensés comme des alters egos.

Pixel était aussi le nom du spectacle de danse présenté par la compagnie Käfig au grand théâtre de la Passerelle. Standing ovation deux soirs de suite pour cette oeuvre hybride, à la croisée du hip-hop, de la danse contemporaine et de l'art numérique, chorégraphiée par Mourad Merzouki. Autre mariage aussi surprenant que réussi : celui de Peter Von Poehl, d'Héla Fattoumi et d'Eric Lamoureux pour un concert dansé d'une délicatesse rare, Sympathetic Magic.

Le festival se faisait gastronomique avec les dix ans de Rock'n' Toques. Pour souffler correctement ces bougies, Julien Doré avait préparé un burger vegan en collaboration avec le chef étoilé Nicolas Adam (La Vieille Tour).

Côté musiques, la soirée du vendredi sur la grande scène de Poulain Corbion restera mémorable avec les dingues Naive New Beaters, La Femme, accompagnés pour l'occasion de performeuses tous seins dehors, les génies Jagwar Ma, la classe imparable des Kills, sur lesquels le temps n'a pas d'emprise, et l'efficacité de Cassius, qui ont balancé leur I Love You So juste à temps pour nous faire exploser le coeur.

Même énergie sur la scène B, agrandie cette année, où Roméo Elvis et Coely ont chauffé le public à blanc avec leurs raps directement débarqués de Belgique. Plus tard, dans un forum bondé, le trio toulousain Las Aves a fait l'unanimité, et plus encore.

Les artistes locaux Marvin Jouno, Octave Noire, Dominic Sonic, Yohann Le Gruiec, Vincent Paulic auront une nouvelle fois démontré la vitalité de la sphère artistique briochine.

Le samedi soir, ce sont les Australiens de Parcels qui se sont vus acclamer par un public tombé fou amoureux de leur pop-funk-disco sous influence Daft Punk, Chic et Phoenix, qui actionnait les jambes comme personne.

Plus tôt dans la soirée, sur la scène de Poulain Corbion, les riffs de guitare hypnotiques de Bombino projetaient le public sous une tente touareg en plein désert, rappelant Tinariwen, accueillis en 2004 et 2013 au festival. L'enthousiasme de la jeune et talentueuse Cléa Vincent faisait, lui, écho à celui de Julien Doré, qui a bravé la pluie passagère pour livrer un concert fédérateur. Le show s'est fait bondissant et jouissif avec Deluxe, autre belle claque du week-end.

La scène française était à l'honneur cette année. Avec une après-midi en compagnie de Radio Elvis et Bertrand Belin au Grand Théâtre de La Passerelle. Un franc succès. La veille, Paradis déployait sa pop eighties sur la scène B devant un public reprenant leurs refrains. Sur la même scène dimanche soir, Agar Agar devraient, eux, plonger dans les années 90 et l'acid-disco pour un live qui s'annonce immanquable. Préparons-nous également à accueillir la grâce d'Abra, duchesse autoproclamée de la darkwave, Metronomy, qui viendra nous présenter son nouveau live en avant-première française ! Mais aussi la scénographie dingue d'Archive, la fureur de Nova Twins, le disco-punk de No Zu, et la fièvre de Shame qui nous démontreront que Punk is not dead.

Une nouvelle fois, Art Rock aura pour sa part prouvé que la créativité est belle et bien vivanteet qu'elle offre un refuge salutaire en ces temps troublés, une lumière essentielle, éternelle.

Art Rock en quelques chiffres :

76000 spectateurs dont :
- 38000 entrées aux spectacles payants
- 38000 entrées aux spectacles gratuits

3 jours de festival

12 lieux de concerts, spectacles, installations, expositions

54 concerts

5 spectacles

3 expos

6 projections

9 lieux de spectacle

405 artistes / équipes artistiques

19 chefs (dont 5 étoilés) et pâtissiers, 3 cavistes, et un producteur de cidre bio ont servis plus de 16000 assiettes gourmandes aux festivaliers.

200 salariés dont 145 intermittents

600 bénévoles

3500 repas servis aux équipes & artistes

1121 chambres d’hôtels

Plus de 100 partenaires et mécènes

150 entreprises prestataires dont 100 provenant des Côtes d’Armor

70 semi remorques

Plus de 90 concerts dans le OFF du festival : Artbist’rock’
 [2017-06-06] Source : Art Rock  Rossi de Palma
Plus d'articles »

Vous souhaitez proposer un article sur ce festival ?

Participez dès maintenant au Guide des Festivals en soumettant à notre rédaction un article. Pour cela envoyez l'info à contact[@]leguidedesfestivals.com